Titre de l'article: 

Référencement payant consultant SEA

sort_des: 

Le consultant référencement payant SEA a un métier engageant car il gère presque 80% du budget eMraketing.

consultant referencement payant SEALe consultant en référencement payant SEA (search engine advetising) a un profil avec deux casquettes :

  • d’une part, il doit pouvoir participer à l’optimisation technique du site (navigation, conversion et utilisabilité) pour atteindre les objectifs fixés
  • d’autre part doit disposer de connaissances en marketing pour participer à l’élaboration de la stratégie et la traduire via des actions concrètes telles que l’achat de mots clés sur les moteurs de recherche ou l’affichage de bannières sur les sites partenaires.

depenses par canal emarketing 2012

Il est  vrai que ce poste porte confusion avec les autres spécialistes du marketing de recherche. En effet,  le SEA comprend le Display et la partie payante du SEM (pour Search Engine Marketing), qui lui comprend le SEO (pour search engine optimzation), et qu’à eux deux (Display + SEM), ils cumulent plus de 84% du budget de dépenses de marketing en ligne comme rapporté sur les prévisions de Forrester jusqu’en 2016 (voir figure ci-dessous). Si on soustrait donc les activités de SEO, environ 15% du budget SEM selon Forrester dans ses prévisions antérieures, le consultant SEA est en charge de pas moins de  76% des dépenses publicitaires en ligne !

Une collaboration étroite entre le consultant SEA et le consultant SEO est requise car  les deux sont intimement liés : une campagne qui allie référencement naturel et payant obtient un taux de conversion supérieur de 22 % en moyenne.

previsions forrester depenses emarketing 2011 2016

Souvent, le consultant en référencement payant remplit le rôle ou travaille avec l’acheteur d’espaces publicitaires pour mettre en place le plan média, soit la stratégie publicitaire de l’annonceur. Pour cela, il devra acheter les espaces publicitaires les plus appropriés afin de maximiser l'impact de la campagne publicitaire.
Une récente menée aux USA concernant la publicité en ligne, révèle que 62% des répondants ont recours aux campagnes sur mots clés :
canal marketing affichage depenses emarketers

Les consultants en référencement payant renchérissent sur des mots clés pour acheter des liens sponsorisés sur des plateformes publicitaires telles qu’Adwords de Google. Ce dernier vient de se voir discerner un nouveau prix du maître absolu du marché de la publicité en ligne avec un contrôle de presque la moitié de  celui-ci. En effet, selon une étude de ZenithOptimedia, Google cumule 44,1% du chiffre réalisé par ce secteur. Par la même occasion, on note une progression des dépenses en publicité web prévue pour 2012 de 4,7% de plus par rapport à 2011. De même les dépenses en marketing internet vont représenter 21.4% en 2014 contre 15,9% actuellement en 2011, avec presque le double du volume d’aujourd’hui.

google maitre epub avec 44%

Mais, d’un autre côté et comme rapporté dans mon billet sur le blog de marketing concernant les travaux réalisés par @danzarella, il ressort concrètement que les liens sponsorisés sur les pages de recherche souffrent d’un manque de confiance de la part d’internautes qui vont jusqu’à nier le fait de cliquer dessus !

no confiance en PPC liens sponsorisés

Le consultant en référencement payant, contrairement au Webmarketeur, qui lui est un généraliste avec une connaissance avancée des leviers du webmarketing permettant d’ augmenter le trafic et les ventes d'un site internet et maîtrise aussi bien les techniques de marketing stratégique comme de marketing opérationnel, concentre donc ses efforts sur l’acquisition du maximum de visites ciblées avec un budget optimisé minimum. Il est responsable des résultats de ses actions, il effectue des reportings réguliers sur les retombées des campagnes menées (mesure de l’audience, du trafic, des ventes).  Il doit bien entendu avoir des connaissances en web analytiques, tout comme le consultant en référencement naturel SEO et référencement social SMO. Il se doit d’être en relation directe avec tous les acteurs impliqués dans la réalisation et le suivi du site web dont il fait la promotion : équipe technique, graphistes, rédacteurs et chefs de projet.
De même, il est appelé à collaborer avec le média planner qui prévoit et coordonne les passages des campagnes publicitaires dans les différents médias traditionnels et web via l’élaboration d’un plan média. Il détermine, en tenant compte du public à toucher, les meilleures stratégies afin d’atteindre au mieux les cibles de la campagne et de maximiser l’image médiatique du produit et de l’entreprise. En relation avec les annonceurs et les agences de ventes d’espaces, il est le lien entre la publicité et les annonceurs. Tous deux devront se mettre d’accord pour procéder à l’évaluation de l’impact de la campagne publicitaire. Pour cela, un premier travail d’élaboration de la stratégie de communication et d’évaluation du coût de la campagne publicitaire aura été réalisé.

google plus intégration google adwords

Enfin, le consultant en référencement payant spécialiste d’Adwords par exemple, doit travailler en étroite collaboration avec le spécialiste du référencement social et en l’occurrence on parle de Google plus.
En effet, avec le bouton +1 sous les annonces, Google va certainement privilégier les annonceurs avec une meilleure réputation sur son réseau, encore un facteur de qualité Google pour déterminer le prix de l’enchère.

De plus, depuis Novembre dernier, les annonceurs peuvent intégrer leur page Google Plus à leurs annonces Adwords… On parle alors d’un écosystème au sein duquel Google nous propose d’agréger tous les +1 en associant la page Google+ aux campagnes AdWords .

Maintenant, pour clore cette série de billets consacrés aux métiers de consultants en référencement naturel, social et payant, je voudrais mentionner quelques nouveaux profils qui commencent à émerger, comme veilleur stratégique , textmaster ou producteur de contenu.. Cette tendance à la spécialisation va continuer à s’accentuer au fur et à mesure que les budgets des médias traditionnels connus pour leurs coûts élevés seront réaffectés pour le marketing en ligne. Quoi qu’il en soit, nous pourrons toujours revenir sur les différentes tactiques d’emarketing et chercher à en tirer meilleur profit, comme il est le cas maintenant avec les techniques de Re-targeting qui semble avoir le vent en poupe pour 2012. Les consultants en référencement payant ont donc un bel avenir devant eux.